Témoignages de clients en coaching

Visionnez le témoignage de France


Le mari de France l’avait quittée après plusieurs allers-retours entre sa maîtresse et sa femme. France ne s’en remettait pas jusqu’à son coaching.
Autres témoignages de clients en coaching

Le plus beau cadeau de ma vie d’adulte (Mon coaching avec Pascale)

Après plus de 20 ans avec le père de ma fille, je suis entrée dans une relation toxique (conjoint alcoolique). Le tableau de bord était rempli de lumières rouges, mais j’ai décollé et J’AI « CRASHÉ ». Je me demandais pourquoi j’en étais rendue là et surtout pourquoi les démons de mon enfance revenaient sans cesse. Un soir, j’ai éclaté en sanglots et ma sœur était bouche bée. Avant et après cet épisode, à quelques reprises, j’ai entendu Pascale à la radio et tout ce qu’elle disait me concernait.

J’ai donc contacté Pascale pour un coaching personnel intensif, me disant que j’aurais été prête à payer 1 500 $ pour un voyage dans le sud, mais mon mal aurait toujours été là. EH BIEN J’AI FAIT UN VOYAGE DANS LE SUD, CAR AUJOURD’HUI MON CŒUR ET MON ÂME SONT REMPLIS DE SOLEIL !

Heureusement pour moi, j’ai toujours été indépendante au niveau financier et cela aide (j’ai travaillé fort pour en arriver là). Le père de ma fille ne peut plus m’attaquer, car je ne le lui permets plus. J’ai quitté le 2ième conjoint, j’ai repris le contrôle de ma vie et les 6 niveaux logiques ne s’appellent pas « logiques » pour rien, CAR C’EST LA VIE… IL NE S’AGIT QUE DE LES APPLIQUER.

Aujourd’hui, je suis capable de mettre des mots sur mes émotions, sur ce que je vis et faire la différence entre névrose, dépendance et amour. Je sais également la différence entre deuil et sevrage, car il y a une différence. Une personne heureuse + une personne heureuse = 2 personnes heureuses. J’attends la bonne personne pour moi et ne suis pas pressée.

Merci à la vie d’avoir mis Pascale sur mon chemin, elle est la meilleure coach de réussite au monde. FAITES-VOUS UN CADEAU, CE SERA LE PLUS BEAU CADEAU DE VOTRE VIE D’ADULTE.

Carole (Québec)     Retour aux coachings

 

 

« J’ai décidé de communiquer avec Pascale Piquet suite à la lecture de son livre « Le Syndrome de Tarzan », parce qu’un mal de vivre m’habitait, suite à une rupture très douloureuse : une relation qui avait duré 18 années. Je voulais comprendre pourquoi je me sentais si mal et surtout ne pas recréer le même « patern » dans une éventuelle future relation.

Je décrirai mon coaching avec Pascale comme étant « le plus beau cadeau » que je me sois fait depuis le début de mon existence. Le coaching m’a donné les ailes dont j’avais besoin pour rediriger ma vie vers la bonne voie. Cette démarche a simplement changé ma vie, mes perceptions, ma philosophie et confirmé mon nouveau bien-être.

Pascale m’a enseigné comment devrait se dérouler la vie « sans blessure » et maintenant comment gérer ma vie au quotidien, alors que je suis consciente de mes blessures et que j’ai changé mes perceptions. Ensemble, nous avons établi une stratégie qui me permet de faire face aux petites contrariétés, qui soit dit en passant, se font maintenant très rares, mes perceptions et mes priorités ayant changé. Je me sens maintenant forte, libre, heureuse et bien dans ma peau. J’ai tous les outils pour faire face aux situations qui provoquent quelques fois des remous en moi. Je suis convaincue qu’il n’y a plus de situations insurmontables.

Plusieurs faits se sont révélés à moi durant l’étape de la PNL comme étant maintenant des certitudes, comme par exemple celle d’être une bonne mère, et plusieurs autres, m’ayant ainsi aidée à me connaître et donc définir mon identité.

Je souhaite à quiconque de vivre une telle expérience. Le plus inusité, malgré mes appréhensions, c’est que c’est tellement simple et rapide. Je suis aujourd’hui Très Heureuse. Je suis maintenant en début de relation avec une personne extraordinaire et je me sens en total contrôle et libre de faire les bons choix et surtout heureuse seule ou en couple. Je travaille tous les jours à améliorer mon estime et ma confiance et les gens qui m’entourent constatent le changement et me le témoignent et j’en suis très fière. Merci Pascale de partager ton expérience et ton savoir et je Me remercie d’avoir eu le courage d’entamer ce processus qui a changé ma vie. »

Nathalie (Montréal)     Retour aux coachings

 

 

Tour de contrôle, ici Daniel !

Après plusieurs années de turbulences. Je tenais à vous communiquer que suite à mon escale chez-vous, j’ai maintenant atteint ma vitesse de croisière et vole maintenant dans un ciel des plus calmes et équilibrés. Le tout, à une altitude que je n’aurais jamais espérée.

Mon escale m’aura permise de me ravitailler et d’apprendre, sous vos bons conseils, les consignes de sécurité afin de repartir vers une nouvelle destination où la paix, la sérénité et le vrai amour m’y attendent. J’aurai profité de cette escale pour faire descendre les passagers qui nuisaient à mon voyage en leur offrant un billet (aller simple) vers une autre destination.

Aux commandes de mon appareil et en contrôle de la situation, il n’est maintenant plus question d’utiliser le pilote automatique. Piloter soi-même est de loin la plus belle des expériences et je ne peux faire autrement que d’exploiter au maximum ma confiance.

Bien sûr, je rencontrerai quelques petites turbulences durant ce voyage, mais j’aurai toujours en tête vos précieux conseils qui sont de garder le cap et d’atteindre mon objectif.

Il y a de ces gens qui marquent à jamais nos vies. Toi, Pascale Piquet, tu en fais maintenant partie. Tu auras été et demeureras une source d’inspiration et de motivation des plus profondes. Longue vie à ta carrière ! Continue de changer des vies et à veiller à ce que les gens puissent atteindre cette destination tant convoitée qu’est le bonheur. Tu en as fait ta vocation et je dois être très reconnaissant qu’à un certain moment dans ma vie nos chemins se sont croisés.

À l’écriture de ces lignes, mon coeur est rempli d’un immense sentiment de bonheur et de plénitude.

La vie peut être simple pour ceux et celles qui veulent s’en sortir ! Tu avais tout à fait raison.

La stabilité, ça n’a pas de prix ; pour tout le reste, il y a MA coach de vie. Merci du fond du cœur !

Daniel (Laval)     Retour aux coachings

 

 

« Après des années et des années de souffrances, j’étais épuisée et démolie. J’avais atteint le fond… puisque je passais d’une relation pénible à une autre plus pénible et à une autre encore plus pénible.

J’ai alors compris que j’avais deux choix : m’en sortir ou mourir! Comme je ne voulais pas mourir, je devais donc trouver moyen d’arrêter de souffrir… J’ai rencontré Pascale !

Et oui, une amie m’avait offert le livre de Pascale en cadeaux… Malgré l’enfer financier dans lequel je me trouvais (à cause de mes ex.), j’ai tout suite su que cette femme me comprendrait et surtout qu’elle m’aiderait à me comprendre, à m’accepter et à me sortir de ma dynamique… je me suis donc endettée, un peu plus encore, en me disant que cette fois au moins c’était pour mes besoins à moi et non pour ceux d’un conjoint… Aujourd’hui, je peux dire que j’ai fait un bon investissement !

Avec Pascale, j’ai appris que je méritais l’amour… J’ai appris que je méritais d’être respectée… J’ai appris que, contrairement à ce qu’on me disait depuis des années, je n’étais pas une méchante personne, que si je semblais avoir si mauvais caractère c’est parce que je n’ai jamais été avec un homme qui me respecte et qui partage mes valeurs.

Je suis célibataire… encore ! Mais à l’été j’avais rencontré un homme et après quelques semaines seulement, je savais qu’il n’était pas pour moi et ce, malgré les belles qualités qu’il pouvait avoir. Pascale a été là pour m’aider à y voir clair et surtout pour m’aider à avoir confiance qu’il y avait quelqu’un d’encore mieux pour moi… que je devais être patiente et croire en moi.

Avant mon coaching avec Pascale, j’aurais maintenu cette relation… Je me serais centrée sur ses qualités en occultant ses défauts. J’aurais continué et continué à essayer de faire de cette relation malsaine une belle relation. J’aurais continué à m’engager en me disant qu’il n’y a personne de parfait et que je ne méritais sans doute pas mieux. J’aurais continué à essayer de devenir quelqu’un d’autre pour lui plaire et pour que cela fonctionne entre nous. J’aurais continué à accepter ce qui ne me convenait pas juste pour ne pas être seule… Je me serais dit «Il n’est pas parfait, mais au moins il m’aime et je ne suis pas seule !»…

Et le soir avant de m’endormir, j’aurais imaginé qu’il meurt d’un accident, ou d’une maladie incurable… tout en continuant le jour à croire que je l’aimais et à accepter l’inacceptable. J’aurais rêver en secret au jour où le hasard m’aurait, enfin, permis de rencontrer la bonne personne… en me disant que cela n’arrive que dans les films et les romans.

J’aimerais dire que je suis totalement guérie de ma dépendance… mais ce n’est pas encore le cas. Je souffre encore de la solitude et l’idée de passer Noël sans un amoureux m’est pénible… mais je sais que cela sera quand même moins pénible que tous ces temps des fêtes que j’ai passé avec des hommes tourmentés… (J’ai juste à me rappeler les 15 derniers temps des fêtes pour m’en convaincre !)

Avant, je pensais que je ne méritais pas d’être avec un «prince» ! Je me contentais donc d’un «crapaud» que j’espérais transformer en prince à force de l’aimer et de vouloir le changer… Mais j’ai compris qu’un crapaud reste un crapaud… et que si je veux vivre avec un prince que je dois attendre un prince !

Aujourd’hui, je préfère être seule qu’avec un homme qui ne me convient pas… car je sais que je suis ainsi disponible pour l’homme qui me conviendra… Aujourd’hui, je n’ai pas besoin d’attendre la mort de personne pour être libre de le rencontrer… car je suis libre ! »

Andrée (Joliette)     Retour aux coachings

 

 

« En 28 ans, jamais je ne m’étais doutée que la dépendance affective pouvait me concerner. Je me croyais normale avec mes histoires d’amour compliquées et souffrantes, ma réalité familiale qui me rendais malheureuse depuis mon enfance ainsi que ma carrière qui tardait à prendre son envol. Étant déterminée à bâtir une relation amoureuse sur du solide pour très très longtemps, j’ai décidé de profiter de ma nouvelle réalité de célibataire pour faire un sprint personnel et d’investir sur moi-même tel un  » reset « . Le coaching intensif de Pascale Piquet m’a littéralement libérée. C’est comme si j’avais traîné des souffrances inconscientes depuis mon enfance, qui contaminaient mes relations et que tout d’un coup je faisais la paix avec mon passé. En un an j’ai l’impression d’avoir fait le cheminement qu’il fallait pour devenir enfin la femme épanouie, saine et au cœur léger que je souhaitais tant devenir, pour ensuite accueillir dans ma vie celui qui en aurait fait tout autant pour la sienne. Je me sens maintenant tellement légère, en pleine possession de mes moyens et surtout très solide, confiante et lucide face à mes choix. J’ai même pu constater une nette amélioration dans mes relations familiales et amicales. Finalement, j’ai aussi réalisé combien la dépendance affective influençait tous les aspects de ma vie, car un an m’a suffit pour réorienter ma carrière professionnel vers ma passion et me permettre d’en vivre pleinement. Je suis toujours la même, mais en version nettement plus améliorée ! »

Karine (Québec)     Retour aux coachings

 

 

Bonjour,

« J’étais très sceptique lorsque je me suis rendu à St-Jean-de-Matha, pour un coaching intensif de deux jours, donc un peu réticent, même si j’étais décidé à régler le reste de mes vieux conflits intérieurs que je n’avais pas réussi à régler seul. Je savais bien que cette dépendance venait de mon enfance passée au sein d’une famille dysfonctionnelle. Ce qui s’est traduit en vieillissant par le fait que toutes mes relations finissaient par une rupture en raison soit de ma peur de l’engagement ou de ma peur du délaissement. Ainsi, ma conjointe pouvait se sentir étouffée à maintes reprises. Enfin Pascale Piquet a su déprogrammer ces ancrages et faire de moi un homme qui assume pleinement son enfance. Je suis aussi en mesure de dire aujourd’hui que mon enfance m’a forgé. Mon coaching m’a fait comprendre que ce qui est passé est passé et que l’enfant que j’étais est maintenant devenu un homme, en mesure de prendre soin de lui par lui-même, mais aussi des siens sans en venir à bouffer leur AIR. J’ai retrouvé la confiance en moi, et du même coup celle envers l’être aimée, car avant mon bonheur reposait uniquement sur les autres ce qui n’est plus du tout le cas. Je me suis donc amélioré en  » mathématique humaine « , car avant je croyais que 1+1=1 et j’ai compris que 1+1=2 !»

Christian (Québec)     Retour aux coachings

 

 

« J’ai été mariée 14 ans et mon mari m’avais déjà trompée en 2005. Je suis passé par-dessus car je croyais à ce moment-là que je l’aimais assez pour passer outre. Ensuite en février 2008, je découvre qu’il me trompe encore une autre fois : je suis restée accrochée à lui, même si je savais qu’il voyait l’autre…

Ce que je ne savais pas, c’est que j’étais devenue dépendante affective de mon ex-mari.

C’est en lisant « Le Syndrome de Tarzan » (que mon ex-mari avait acheté pour lui) que j’ai vu mon problème : j’ai appelé Pascale et pris rendez-vous tout de suite.

Je vois Pascale depuis le 4 octobre 2008, elle et moi avons changé ma vie. Elle m’a fait
comprendre d’où vient ma dépendance et ce que j’ai appris c’est que ça vient de loin.

Sa méthode de travail est unique : j’ai consulté plusieurs psychologues avant, et ce n’est pas du tout la même chose, au contraire avec Pascale, on est vite en confiance.

Aujourd’hui, je suis libre de mon ex, dans ma tête… Je ne prends plus d’antidépresseur, je viens de m’acheter une maison seule… Moi qui croyais ma vie finie, Pascale m’a vraiment remise au monde. »

France (Longueuil)     Retour aux coachings

 

 

« Je suis tombé éperdument amoureux d’une jeune dame qui m’a aidé à sortir d’une relation de symbiose dans laquelle j’étais depuis 30 ans, c’était mon premier amour. Je sentais que notre relation ne nous apporterait plus rien. Mais ni mon ex ni moi n’avions le courage d’y mettre un terme. J’étais conscient que je m’autodétruisais, mais le confort, la crainte du changement me forçaient à l’immobilisme. Dès lors quand cette jeune dame est entrée dans ma vie, je l’ai considéré comme celle qui avait sauvé ma vie. C’est en apprenant à mieux nous connaître que j’ai remarqué toutes nos différences, les moments passés ensemble étaient très inconfortables, notre amour retrouvait sa force dans nos absences. J’étais le « Desperado », elle le « Trou noir affectif ». C’est très sournois cette dépendance, on devient persuadé que nous avons le pouvoir de changer l’autre, que si nous n’y sommes pas encore arrivés, c’est faute d’avoir trouvé le bon moyen. Durant ce temps, le « Trou noir affectif » se nourrit, vous siphonne et on endure. Le cœur a ses raison que la raison ne comprend pas est notre motivation à continuer. Lors du coaching, nous comprenons les rouages de la spirale dans laquelle nous sommes happés, nous identifions clairement notre Trou noir. Pour ma part, il a fallu d’autres longs mois, une escalade de violence verbale et une nouvelle analyse de ma situation pour enfin m’en sortir. La pièce est tombée dès que j’ai réalisé les 5 manières d’identifier un dépendant affectif. Ma tendre élue était en parfaite symbiose avec ces 5 points précis, une vrais championne du monde. Quel plaisir de savourer la liberté, j’avais oublié. Merci Pascale. »

Guy (Montréal) 2008     Retour aux coachings

 

 

« J’ai vécu plusieurs années seule avec ma fille, car j’avais une peur de rencontrer une personne. Un jour j’ai rencontré une personne que je qualifiais d’extraordinaire et j’étais prêt à tout lui donner. Je me disais « enfin la bonne personne », mais ce n’était qu’un rêve. Cette personne était extrêmement négative envers les ex. Je me suis rendu compte que j’étais épris d’une personne manipulatrice et je ne savais pas comment me tirer de cette situation. J’ai dû rompre : Elle m’accusait de tous les torts et j’y croyais. Je ne me suis donné aucune chance, j’étais le seul coupable de cette rupture. En plus de cela, elle tenait des propos blessants, me rabaissait en permanence et je me sentais sali.

Heureusement, j’ai une belle fille merveilleuse qui m’a permis de vivre, de survivre… et un jour j’ai lu un livre le ` Le syndrome de Tarzan de Pascale Piquet `, ce livre m’a fait prendre conscience de beaucoup de choses. J’ai réalisé que je n’étais un dépendant affectif et que j’avais affaire à une personne qui demandait de plus en plus (Un Trou noir) cela a causé un manque de confiance et un non respect de ma personne. J’avais peur de transmettre à ma fille l’image d’un homme soumis, terne et sans énergie. J’ai longtemps cru qu’avec le temps la confiance s’établirait… Mais c’est faux.

Grâce au coaching de Pascale Piquet je me sens aujourd’hui un homme plein d’énergie autant au niveau personnel que professionnel, je me disais qu’il fallait peut-être que je vive cette histoire pour être conscient de ma valeur.

Un conseil : aimez-vous suffisamment pour ne pas vous enfoncer dans une relation négative. L’autre ne changera pas et si vous décidez de changer, faites-le avant tout pour vous.

Merci Pascale ! »

Damien (Sherbrooke)     Retour aux coachings

 

 

« Je suis allé voir Pascale cet été chez elle situé à St-Jean-de-Matha à l’été 2008, pour le coaching de deux jours. D’abord je dois vous dire comment tout a débuté : J’ai entendu Pascale Piquet parler sur les ondes radio à deux reprises cet été. Lorsque je l’ai entendue, elle parlait avec beaucoup d’assurance et de plus ça me parlait beaucoup, pour moi c’était un message d’espoir facile à comprendre.

Dans mon cheminement personnel, j’étais prêt à rencontrer une femme comme Pascale. Alors, un jour je l’ai appelée et nous avons parlé un long moment au téléphone. Elle était très généreuse dans ses commentaires. J’ai beaucoup aimé notre première conversation téléphonique qui a durée environ 15 minutes. Tout de suite j’ai décidé de prendre un rendez-vous avec Pascale pour une fin de semaine de « coaching intensif « , chez elle.

Cette fin de semaine que j’ai passée avec Pascale m’a beaucoup plu. Ce fut pour moi une expérience très enrichissante, remplit d’informations qui me seront utiles tout au long de ma vie. Elle a su me prodiguer beaucoup de conseils très judicieux.

Pascale est une personne très généreuse de son temps et elle connaît bien l’être humain dans son ensemble. Elle sait de quoi elle parle, puisqu’elle a eu un vécu qui n’a pas été facile. Elle parle donc en connaissance de cause, ce qui rend très crédible ce quelle tente de nous transmettre comme message. Pour ma part, ce fût un message rempli d’espoir et de courage. Quelques mois plus tard, je continue de progresser dans ma vie de tous les jours. Ma visite chez Pascale Piquet a été très agréable et je me sens très privilégié d’avoir pu passée ces moments avec une femme qui a tant de choses à partager. Si vous désirez passer une fin de semaine enrichissante et apprendre comment vous sortir d’une situation difficile, surtout si vous êtes dépendant affectif, je suis convaincu qu’un séjour avec Pascale vous sera très bénéfique. »

Marc (Québec)     Retour aux coachings

 

 

« Dans la vie, rien n’arrive pour rien. Dans un moment de ma vie lors duquel je me questionnais sur plusieurs points, une amie m’a parlé d’une coach de vie qu’elle avait entendue lors d’une émission de télé, une certaine Pascale Piquet. Mon amie me conseillait de contacter cette coach car elle pourrait peut-être m’aider à répondre à certaines de mes questions. Quelques jours plus tard je communiquais avec Pascale pour prendre un rendez-vous. Aussitôt dit, aussitôt fait, j’étais dans son bureau. Dès la première séance, un changement majeur s’est produit dans ma vie. Au fil des rencontres, mes questions trouvaient enfin réponses. Mes séances de coaching avec Pascale m’ont permis de me donner ce petit « je ne sais quoi » pour aller de l’avant et passer à l’action. Contrairement aux rencontres que j’avais déjà eu l’expérience de vivre avec des psychologues, mon coaching avec Pascale m’a permis de développer les outils et de trouver les moyens pour bouger, changer, avancer ! J’en suis ressortie grandie. Je sais qu’un changement s’est produit et un changement pour le mieux. Un autre point important, c’est que maintenant, j’ai une coach de vie, pour la vie. Je sais que je peux compter sur la disponibilité de Pascale en tout temps si un jour j’ai une autre grande question de vie ! »

Véronique (Repentigny)     Retour aux coachings

 

 

C’est avec un immense plaisir que j’accepte de livrer mon témoignage pour les bons services reçus de Pascale. Premièrement, quand on écoute notre petite voix elle ne se trompe jamais. Elle a mis Pascale sur ma route et je suis très contente de son travail. Pascale m’a donné les bons outils afin que je puisse prendre les rênes de ma vie. Je vivais énormément d’angoisse, c’était complètement fou d’être dans cet état, mais Pascale m’a fait réaliser beaucoup de choses qui étaient incohérentes dans ma vie (les 6 Niveaux Logiques). Résultat : lorsqu’on est vraiment prêt au changement de cap, comme c’était le cas pour moi, les résultats se sont manifestés rapidement, mais bien entendu il m’a fallu tout quitter (je vivais en Ontario avec mon conjoint et mes deux enfants) et réorganiser ma vie avec mes enfants, faire un retour au Québec avec un minimum d’argent. Ce qui a été une libération pour moi. Alors pour terminer, si vous souffrez ou que vous vous demandez de quel genre de maladie vous êtes atteint et que vous voulez RÉELLEMENT vous en sortir, je peux vous certifier que Pascale possède toutes les qualités requises pour vous aider, comme elle l’a fait pour moi. Chapeau Pascale pour ton merveilleux travail !

Sophie Claudia (St-Félix-de-Valois)     Retour aux coachings

 

 

Rupture

A la suite d’une rupture, je ne réussissais plus à fonctionner, je me sentais vide et désespérée, je ne mangeais plus et dormais très peu, me demandant pourquoi mon conjoint m’avait quittée et ressassant sans arrêt les mêmes choses pour comprendre ce que j’avais fait de mal pour qu’il me laisse tomber. Au bout du rouleau, j’ai contacté Pascale Piquet qui a passé du temps à me parler au téléphone et j’ai senti qu’elle savait ce qu’elle faisait, quand elle m’a dit que je pouvais m’en sortir. De toute façon, je ne savais plus quoi faire et c’est la première fois qu’on me disait qu’il existait des solutions proactives pour sortir de cette détresse. Le coaching intensif m’a « botté les fesses » car j’ai tout compris de mes anciennes relations, nous avons déprogrammé les vieux « patterns » et dès la première séance, je me sentais déjà reprendre le contrôle de ma vie. Pascale m’a aidée à reconstruire la confiance et mon estime qui avaient été étouffées par mes mauvaises relations et elle m’a donné les outils pour mieux gérer ma vie. Et surtout pour reconnaître les dépendants affectifs, car la pire des peurs, c’est de retomber sur un névrosé ! Aujourd’hui, je suis très heureuse avec moi-même et, comme le dit si bien Pascale, en attendant que le meilleur des hommes pour moi croise mon chemin, je profite de mon célibat qui est la sagesse d’attendre la bonne personne, en toute sérénité ! Elle dit aussi « soyez heureux et c’est le rayonnement de votre bonheur qui attirera la bonne personne pour vous, heureuse aussi ! »

Nathalie – Rimouski     Retour aux coachings

 

 

Anxiété

Pascale m’a sauvé la vie et je m’étais dit que si jamais je m’en sortais, je ferais tout pour aider ceux qui souffrent comme j’ai souffert, parce que les ressources ne sont pas assez nombreuses pour ceux qui vivent de l’angoisse, de l’anxiété et/ou crises de paniques.

Est-ce que le coaching de Pascale fonctionne vraiment et comment je m’en suis sorti ? Premièrement, j’ai commencé à faire des crises de panique à l’âge de 13 ans, alors ça faisait 12 ans que je vivais de l’angoisse dont l’intensité augmentait chaque jour. À l’âge de 17 ans, j’ai commencé les anxiolytiques (médicaments contre l’anxiété) et j’en ai donc pris pendant 7 ans. Avec le temps, la panique devenait de plus en plus forte, dans le sens qu’elle était plus fréquente (voire des phases où ça m’arrivait 5 fois par jour ou plus) et plus intense, j’ai dû augmenter les doses des médicaments, jusqu’à ce que ce ne sois plus possible car j’étais rendu à la dose maximale qu’un humain puisse consommer. Sur les conseils de mon psychiatre, je prenais du Paxil, du Rivotril, on a même essayé du Ativan et de l’Effexor et rien à faire. Je me ramassais à l’urgence trop souvent et j’avais plus de plaisir à vivre car cette peur de mourir était devenue constante et me hantait jour et nuit : c’était terrible ! Je me suis même ramassé en psychiatrie pendant certaines nuits ou je n’avais plus aucun contrôle et c’est là que la blonde que j’avais à l’époque cherchait de l’aide, car elle savait que j’allais en terminer avec ma vie. Elle m’a fait promettre d’au moins essayer avec Pascale Piquet et je me suis dit : peu importe ce que ça coûtera, j’ai rien à perdre. Alors j’ai appelé Pascale, à plusieurs reprises en fait, car j’était sceptique, et je me suis finalement convaincu et poussé dans le derrière pour y aller. Le seul problème était que c’était au début du mois de mai et mon rendez-vous allait au 19 mai vu son horaire chargé, je devais donc souffrir encore en attendant mais j’avais fait une promesse et une vie c’est un choix délicat. Maintenant je suis bien heureux d’avoir fait ce choix car non seulement j’ai réglé mon problème, mais je me suis débarrassé de beaucoup de fardeaux que je traînais depuis mon enfance et qui m’empêchaient d’être heureux. En revenant de cette fin de semaine de coaching intensif, j’ai appelé mon psychiatre pour canceller mon rendez-vous car je savais que j’étais guéri. J’ai commencé à sevrer mes médicaments et à ce jour (car il faut y aller très lentement), je suis déjà rendu à la moitié de ce que je prenais avant, et, bientôt j’en aurai fini. j’ai repris ma vie en main, j’ai terminé une relation dans laquelle j’étais inconfortable depuis longtemps et qui avait duré 5 ans et avec qui j’ai un enfant, j’ai vaincu tellement de peurs et d’insécurités, mais le plus important, je me suis débarrassé de mon angoisse et de mes crises de panique. Je vais facilement, maintenant, là où je n’étais même plus capable d’aller : au coin de ma rue pour aller à l’épicerie, par peur de paniquer en route ou de crever d’une crise de cœur, même si cliniquement, mon coeur est en santé. Maintenant plus rien ne m’arrête ! Je fais même du pouce pour me déplacer, je suis retourné sur le marché du travail et je suis maintenant beaucoup plus en contrôle de ma vie.

Et comment j’ai réussi. Eh bien c’est Pascale qui m’a remit sur pied en me guidant pour comprendre et éliminer mon anxiété. Comment la PNL marche, je ne suis pas un expert en la matière, mais tout ce que je sais, c’est que je vis maintenant en toute sérénité. Comme j’expliquais à Pascale, parfois on est prêt à investir beaucoup, voir 25,000 $ pour une voiture ou autres dépenses, mais quand il s’agit de 1000 et quelques dollars pour se débarrasser de ses démons qui nous suivent et nous hantent, il n’y a pas à hésiter ! Oui, c’est sûr que je me suis moi-même demandé si ça marchait vraiment avant de le faire, mais je peux te rassurer : ça fonctionne à 100 %, si tu es prêt à changer. J’ai parlé avec d’autres clients que Pascale a coachés et ils s’en sont tous sortis.

Stéphane – Trois-Rivières     Retour aux coachings

 

 

Réorientation de carrière

J’ai demandé à Pascale Piquet de me coacher pour ré-orienter ma carrière professionnelle car une de mes amies m’avait recommandé la PNL, qui avait transformé sa vie. En février 2002, j’étais employée dans une station-service et en juillet 2002, grâce au travail d’épanouissement personnel que j’ai effectué, guidée par Pascale, j’ouvrais ma propre boutique à Joliette « L’atelier du papier ». Depuis, mon affaire tourne bien et le coaching a véritablement changé ma vie car je travaille dans ce que j’aime le plus, j’exploite mes talents créatifs et je suis à mon compte. Pascale m’a motivée et orientée pour monter mon affaire et la PNL m’a transformée sur le plan personnel.

Linda – L’Atelier du Papier – Joliette     Retour aux coachings

 

 

Violence conjugale

Mon nom est Francine et j’ai réussi à m’en sortir grâce au coaching de Pascale. Voici en quelques mots mon histoire :

J’ai vécu ou survécu durant les 17 dernières années avec un dépendant affectif, mais j’étais loin d’imaginer que je l’étais aussi…

Lorsque je suis arrivée dans le bureau de Pascale, tout ce que je voulais, c’était quitter mon conjoint agressif, mais j’avais une peur maladive de le lui annoncer. Pourquoi ? Parce que j’avais vécu à deux reprises la violence physique et plus qu’à mon tour, la violence psychologique. De plus, durant 8 ans, il a eu une maîtresse, qui s’en est pris à moi, à lui ainsi qu’à mes filles et tout ça parce qu’il n’a jamais voulu me quitter définitivement.

Depuis le premier jour de notre relation, j’avais toujours été responsable de tout, du ménage, des comptes à payer (que je payais seule), des enfants car lui n’en avait pas, j’étais sa mère…

J’ai mis toute ma confiance en Pascale et ce qu’elle m’a appris dès la première rencontre d’un peu plus de 4 heures, c’est que c’est à moi que je devais faire confiance. Que j’étais une personne forte, capable d’atteindre tous les objectifs que je me suis fixés. Que penser positivement attire le positif, toujours se répéter que l’on va y arriver. Et j’y suis arrivée. Moins de deux semaines après ma première rencontre avec Pascale, j’annonçais à mon conjoint qu’il devait quitter la maison et une semaine plus tard, il était parti !

Merci Pascale et continue à aider des personnes qui, tout comme moi, ont besoin d’être guidées pour sortir de leur prison et accéder au bonheur, même s’il faut, pour ce faire, un petit ou un gros coup de pied au derrière !

Francine – Sorel-Tracy     Retour aux coachings

 

 

Dépression majeure

En dépression depuis un an, en arrêt de travail, je courrais dans les centres de crises plus d’une fois par semaine car je ne savais plus à quoi ni à qui me raccrocher, bien que j’aie un mari et un enfant. Je n’avais plus goût à rien, je pleurais tout le temps, je ne dormais plus et la nourriture me dégoûtait. Les médicaments m’assommaient, me donnaient des nausées, mais la souffrance était toujours là, oppressante et persistante, ne me laissant aucun répit. Je voulais mourir, mais pas pour mourir, juste pour arrêter de souffrir. Et puis je suis tombée sur le site de Pascale et je l’ai contactée. Elle a demandé à une de ses anciennes coachées qui était passée par là et qui en était sortie, de me téléphoner. J’ai pu discuter avec elle et ça m’a rassurée. Alors j’ai pris rendez-vous avec Pascale pour un coaching intensif. Les deux premières séances ont été éprouvantes mais également libératrices. Je pouvais communiquer avec Pascale par téléphone ou Internet entre les séances, dès que je sentais que tout me dépassait et elle était toujours disponible pour m’aider à gérer les crises. A la fin du coaching intensif, en moins d’un mois, j’ai retrouvé ma joie de vivre, mon mari et mon fils que j’avais négligés depuis tant de mois et qui s’inquiétaient, et j’ai repris mon emploi. J’avais perdu de vue ce qu’étaient le plaisir et le bonheur : je les ai retrouvés !

Hélène – Ste-Thérèse     Retour aux coachings

 

 

Rupture & anxiété

Je souffrais en continue, nuit et jour, avec une douleur horrible dans la poitrine, croyant que j’allais faire une crise cardiaque, plus capable de travailler, ni de m’alimenter, me demandant à chaque seconde ce que faisait mon ex, qui m’avait rejeté du jour au lendemain, sans que je comprenne pourquoi. J’ai bien pensé à me suicider parce que ma vie était tellement creuse et vide sans elle et j’avais mal à en crever. Je cherchais une ressource pour m’aider à stopper cette souffrance et je suis tombé sur le site de Pascale Piquet. J’ai lu son livre et j’ai compris que j’étais tombé dans la dépendance affective. A 40 ans passés, c’était la première fois que je souffrais autant après une rupture et Pascale m’a simplement expliqué que c’était la première fois que j’étais quitté et que ça me renvoyait à l’abandon et le rejet, alors que les autres fois, c’est moi qui quittais. J’avais quitté ma femme pour ma maîtresse et ma maîtresse me quittait pour un autre. Je me suis jeté dans le coaching intensif, sans trop y croire, mais j’avais tellement mal que je n’avais plus le choix. Dès la première séance, j’ai senti tout le poids de mon passé s’envoler, sans que j’aie à raconter ma vie à Pascale Piquet. Aujourd’hui, j’ai repris mon « autonomie affective », comme elle dit, et j’ai appris à repérer les névrosées. Et Pascale m’a redonné confiance en le sexe opposé en m’expliquant que je ne devais pas juger les femmes sur les névrosées que j’avais rencontrées car… c’est moi qui les avais attirées ! On attire ce qu’on est et maintenant, je ne veux attirer que des femmes équilibrées.

Guy – Montréal     Retour aux coachings

 

 

Dépendance affective

J’avais essayé toutes les thérapies, jusqu’aux alcooliques anonymes, dépendants affectifs anonymes, étant tombé dans l’alcool, la drogue et la dépendance affective. J’avais réglé la dépendance à la drogue et l’alcool mais pas celle à l’affection et la reconnaissance quand je suis arrivé chez Pascale, épuisé, à bout, écœuré et agressif, mais toujours déterminé à en sortir. Elle est restée très calme et très sereine et m’a dit « toi, tu vas sortir de là, dix fois plus vite que n’importe qui » et c’est exactement ce qu’il s’est passé ! Après les deux premières séances, j’avais compris tout ce que les autres thérapies n’avaient pas su m’expliquer et j’ai réglé toute la souffrance que je traînais depuis 40 années. Aujourd’hui, j’ai compris les relations affectives, j’ai retrouvé mon estime et ma confiance et, surtout, le plaisir de vivre et le calme intérieur. Pascale m’a appris à gérer les émotions négatives et à trouver ma zone de confort pour en sortir le moins souvent possible. J’ai appris à aimer, à reconnaître et à respecter et ça a commencé par moi. J’ai confiance en l’avenir et je sais que tant que j’en aurai besoin, Pascale marchera à mes côtés. Elle m’a dit : « quand tu en auras marre de moi, tu me vireras ! ». Maintenant je suis en paix et prêt à construire une belle vie de couple avec une femme affectivement équilibrée.

Jean-Claude – Montréal     Retour aux coachings

 

 

En 28 ans, jamais je ne m’étais doutée que la dépendance affective pouvait me concerner. Je me croyais normale avec mes histoires d’amour compliquées et souffrantes, ma réalité familiale qui me rendais malheureuse depuis mon enfance ainsi que ma carrière qui tardait à prendre son envol. Étant déterminée à bâtir une relation amoureuse sur du solide pour très très longtemps, j’ai décidé de profiter de ma nouvelle réalité de célibataire pour faire un sprint personnel et d’investir sur moi-même tel un  » reset « . Le coaching intensif de Pascale Piquet littéralement libérée. C’est comme si j’avais traîné des souffrances inconscientes depuis mon enfance qui contaminaient mes relations et que tout d’un coup je faisais la paix avec mon passé. En un an j’ai l’impression d’avoir fait le cheminement qu’il fallait pour devenir enfin la femme épanouie, saine et au coeur léger que je souhaitais tant devenir pour ensuite accueillir dans ma vie celui qui en aurait fait tout autant pour la sienne. Je me sens maintenant tellement légère, en pleine possession de mes moyens et surtout très solide, confiante et lucide face à mes choix. J’ai même pu constater une nette amélioration dans mes relations familiales et amicales. Finalement, j’ai aussi réalisé combien la dépendance affective influençait tous les aspects de ma vie, car un an m’a suffit pour réinventer ma carrière vers ma passion et me permettre d’en vivre pleinement. Je suis toujours la même, mais en version nettement plus améliorée !

Karine – Québec     Retour aux coachings

 

 

 

Témoignages séminaires sur 2 jours

« Je trouve que le séminaire donne des outils précieux pour augmenter considérablement la conscience de soi-même. Il permet aux participants de réaliser qu’ils vivent dans une liberté immense à travers laquelle ils peuvent reprendre le dessus sur leur vie, leurs émotions et réaliser leur bonheur . »

Nadim – Directeur Marketing

 

 

« Ce séminaire m’a aidé à retrouver confiance en moi dans ma relation de couple, me connaître davantage pour éviter des blocages psychologiques et me situer concrètement dans ce que je vivais sur le plan émotionnel . »

Marc – Conseiller en sécurité financière

 

 

« Ayant suivi le coaching intensif de Pascale Piquet il y a maintenant 15 mois, j’ai cru bon de renforcer mes nouveaux ancrages avec l’arrivée de la nouvelle année. Ce séminaire est venu consolider ma philosophie de vie en confirmant sa saine viabilité d’autant plus que je suis maintenant beaucoup plus en rythme et mieux alignée, tel un laser, avec celle-ci ! »

Karine – Attachée de presse

 

 

« J’ai toujours été un peu sceptique face au non traditionnel : médecines douces, PNL (Programmation Neuro Linguistique), etc. Peu importe, c’est le résultat qui compte et j’ai été comblé en assistant au séminaire « Reprenez votre vie en main » ! ».

Je me sens mieux dans ma peau, j’apprécie davantage chaque moment. Voilà, c’est ce qui importe pour moi . »

Jean – VP Finances

LA TRILOGIE DE PASCALE PIQUET

Copyright 2016 Pascale Piquet | Réalisation | NumericMarketing.com